le voyage Aller

1
Automne 2085 Un parcours marıonnettique de Júlia Kovács et Labbé Arnaud
Java centre. Solo. 19 juillet
Nous sommes arrivés à destination !
A Surakarta que tout lemonde ici appelle Solo dans le centre de Java.
Nous louons une maison a Karangagnyar pres de solo a l orée du village. Repos pour notre maison
mobile, un an de bichonnage avant le retour.
Vous êtes les bienvenues. Tous.
Une scène du Mahabharata. En Inde, nous avons rencontré un metteur en scène que cela faisait
beaucoup rire qu’un homologue européen « monte le Mahabharata » qui fait 14 fois la bible en
volume, argumentant ( il l’ avait vu ) que l essentiel de ce texte résidait dans l intervention de la
foule de petits personnages, absent chez Brook, et non dans l’affrontement des grands. Pourquoi ne
pas faire une representation a partir de l oeuvre de Van Gogh ? oui mais pour simplifier, sans la
couleur.
Etrange cette première rencontre avec le théâtre d’ici. Sur scène, où nous avions beau etre avertis,
les mouvements codés, la staticité des acteurs etait étonnante .Une mise en tableau. Absence d
eclairage. Le son était de mauvaise qualité, les micros craquaient en quasi permanence. Le public
était vraiment étonnant aussi : ça allait et venait dans un joyeux brouhihohu, téléphonant,
commentant à haute voix, lieu de rendez vous aussi, à un moment il y a eu même plus de lumière
dans le public que sur le plateau : c’était un présentateur de télévision qui micro en main à fait 5
minutes de reportage… bref déconcertant. Le public venait voir un episode qu il connaissait bien.
Viennent- ils voir le geste ou la maniere dont le geste est fait ?
Le gamelan m a semblé souvent cacophonique, sont ce des tuilages? Les chants timides, pourtant
pdt plusieurs jours des sonorités et une mélodie m`ont trotté dans la tête
2
.
masque timor
Deux jours de festival ou il était difficile de démêler ce qui tenait de la performance, de la
présentation du rituel de village, du théâtre. Avec un final incroyable, un appel comme avec les
briquets au concert de Johny a agité son téléphone portable au dessus de la tête debout pendant 10
bonnes minutes.
3
4
Masque balinais
Epoustouflant, jubilatoire. Des mouvements précis complètement investis.
5
Réellement fascinant.
C’était déroutant de voir pendant tous ce festival que le public (très nombreux) n`applaudit
quasiment pas, je sais que c’est difficile d’applaudir avec un tamagotchi dans les mains, mais tout
de même voir saluer sous un silence laisse un gout étrange.
En plus pendant ce cours extrait de théâtre balinais la musique en direct (comme pour la quasi
totalité des présentations) était hallucinante, je crois qu’il n y avait aucun son electronique, certains
sons produits par des percussions dépassent de loin ce qui m a été donnée d`entendre ces dernières
années. Envoutant tous simplement.
Négociation pour les factures des travaux nécessaires pour pouvoir entrer notre fourgon dans la
cour de notre maison. Madame la proprietaire parle à Agi (jeune femme d’origine hongroise venue
pour une année dans le cadre de Darmasiswa programme il y a maintenant 5 ans.) Agi de temps a
autre traduisait a Júlia qui parfois me traduisait. 30 minutes de discussions pour une simple phrase.
Premiere photo culinaire sur ce blog mais la je ne résiste pas a l envie de mettre ce délicieux plat,
riche en vitamine, proposé dans un boui-boui de bord de route comme il y a tant ici. Petit serpent à
6
la gueule ouverte. On les entendrait encore crier. En bon mangeur d huitres vivante et même d
araignées des océans, je m accorde encore un peu de temps avant d’essayer.
Impossible de saisir avec l appareil photographique la grande diversité, la présence de la nature.
Voila des rizieres ou l on peut voire toutes les étapes de la culture du riz. Il semble qu aucune
machine ne puisse venir pour les récoltes, tous semble se faire à la main.
7
Fruit de l arbre de notre cour : un Carambole
Nous deux qques jours avant le départ de Budapest, au petit matin. Salut !
Nous sommes au pied d’une montagne, il semble qu’a Solo et a Yogyakarta existe une véritable
effervescence artistique, une volonté de conserver ce qui se fait depuis toujours, de le mixer aussi a
des techniques plus contemporaines, voire a s’en détacher complètement.
8
Ici une montagne est souvent un volcan, où certains chemins de traverse reste a exploré, où la
nature replace l’homme a sa juste valeur, où l on se doit d`apprécier justement le calme des vallées.
Nous sommes arrives alors nous repartons…
et oui les joies des visas, nous devons quitter le territoir pour pouvoir obtenir le visas d`un an
direction Kuala Lumpur…
encore deux photos en esperant qu`elles pourront prendre place dans la foule des images proposes :
Tres souvent passent ces boui boui sur roues pour proposer differents types de plat, a toutes heures.
Chaque plat a un son, des cloches au clochettes, differents rythme sur les bambous…
et encore une photo retrouvé (je vous laisse imagé les milliers de clichés pris durant l aller) pour
mettre un terme au débat ridicule des professionnels de la profession marionnettistes : Faut-il
continuer de jouer nu pied et en “pyjama” noir ? Voici une suggestion de … je ne sais pas ce
n`était peut etre pas des marionnettistes en fait… surtout l homme de gauche , la jeune femme c est
Léonore avec qui nous avons traversé le Pakistan :
9
Manu mon frere a fait un article de remerciement, merci.
merci beaucoup a tous.
Normalement nous ne pouvons pas travailler pendant cette année d étude, nous avons signé un
papier allant dans ce sens (et de ne prendre part a aucune activité politique)
Mais notre envie de jouer et d expirementer est énorme, (je reve de jouer Apercu avec un
accompagnement d orchestre gamelan contemporain, d entendre le public Indonesiens pdt Les
voisins) et il semblerait que nous pourrions jouer ( jouer dans des théâtre n `est apparement pas
travailler…)
A plus
REMERCIEME%TS 15 JUILLET
Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu, soutiennent ou vont soutenir nos baroudeurs : Aurélie
de Charleville, Nicolas le cinéphile, Françoise de Gazibul, Matthieu de Rouen, des collègues de
Buisson (Annie, Corinne, Séverine). [liste en cours !!!]
Inde_ Indonésie 1 juillet
La traversée du golfe du Bengale nous aura pris un bon mois.
Heureusement que nous faisons un voyage de trois ans, cela nous a permis d’être patient ou d’être
vraiment patient.
Nous n’avons pas encore quitté Jakarta.
A l’heure où j’écris, cela n’est pas tout à fait terminé.
Mais le moteur a tourné sur l’île de Java et nous avons enfin retrouvé le fourgon, notre cher chez
nous avec tout ces avantages (Je peux faire du café au réveil, je retrouve la moustiquaire arme
10
primordiale pour pouvoir aligner quelques heures de sommeil et vaincre ces petites bêtes agiles qui
m’adorent). Il nous reste juste une caution( celle du contenair dont nous etions responsable…. ?) à
récupérer normalement demain. Normalement, car on s’attend à tout, après qques explications pour
faire comprendre aux employés d’un des nombreux bureaux que nous avons fréquentés ces
derniers jours que nous ne représentons aucune société d import-export mais que nous sommes
marionnettistes et que nous ne voulons pas attendre 15 jours de plus ici pour qu’ils puissent placer
notre menue monnaie en bourse et que nous n’avons pas la même conception de la fructification.
Nous pourrions prendre la route demain.
Une chose est sûr depuis le départ les vrais mafieux arborent toujours un large sourire, ont souvent
de belles chaussures, une cravate autour du cou ou sont carrément en uniforme.
Une chose étonnante depuis qques mois:
Après avoir expliqué que nous sommes venus d’Europe avec notre bagnole en passant par les
Balkans, la Turquie, la région sud du Caucase, l’Iran, le Pakistan, traversée l’Inde, que nous avons
postés, ici, a Jakarta, où nous venons étudier l’art de la marionnette Indonésienne, depuis Chennai,
en Inde notre maison mobile, que nous sommes marionnettistes et que nous avons joué tout au long
du chemin deux spectacles, après maintes explications qui laisse pensés que nous avons été
compris, vient toujours la question qui tue après le I know-i know, le no problem ou le i understand
: « Et vous avez achetez votre voiture ici ? » Souvent : « C’est tres compliqué d aller a Solo
(500km d ici), vous avez un chauffeur ? » Ou : « Vous faites quoi comme bissness » ou encore «
Et vous avez fait poster votre voiture depuis la France, combien ca a couté? »
Quand on est compris, c est simple les yeux écarquillé l’homme traduit une longue, une très
longue histoire aux autres. Depuis l’inde nous nous adressons rarement à une personne mais
quasiment toujours à un groupe.
1. Port de Chennai.
11
2. Mise en conteneur en Inde, vous l’aurez compris nous étions légèrement angoissé une fois la
porte fermé et scellé. Deux cordes : est-ce bien suffisant. Ce conteneur était un vrai four, avonsnous
pris assez de temps. Ça bouge comment un cargo dans une tempête ?
3. Mahäbalipuram. C’était très légèrement que nous avions parlé de cette étape sur ce blog. Nous
ne savons pas encore si nous n’allons pas mettre entre parenthèse ce blug pendant notre année en
Indonésie ou revenir sur les « articles » publiés. Car ce qui nous avons vu a Mahäbalipuram était
mag(nif)ique et mériterais qques explications…
12
4. Lavage et séchage de sahari sur une plage de la ville de Chennai.
5. Pêcheur à Chennai, au loin fil d’attente des cargos.
13
6. Rue de Chennai. Croisé une tractation animale n’a rien d’exceptionnel en Inde.
14
7. Rue Chennai. C’est arrivé que nous nous retrouvions dans une rue comme celle la avec notre
camionnette. Dans des rues-entonnoir ou le demi-tour est inconcevable, je vous laisse imaginez.
Nous comprenions pourquoi le yoga est répandu dans la région. La notion de fil d’attente n’existe
pas en Inde, ce n’est pas chacun son tour ou je-vous-en-prie-Monsieur-après-vous, non : c’est la loi
du plus fort ou de celle qui a la voix la plus aigue, mais ca fonctionne. Les feux tricolores sont des
décorations s’il n’y a pas des policiers au milieu du carrefour, mais c’est étonnamment fluide.
15
8. Arrivée en Indonésie, Jú dans les bureaux du ministère de la turecul et du tourisme. Début du
marathon On aimerais bien recuperer notre Rumah-Mobil (maisonvoiture)
9. Ensemble Wayang Kulit (marionnette, silhouette) et Gamelan (orchestre à percussions
mélodique), inséparable. Jú étudiera l’un, moi l’autre pendant une année a Solo
16
10. Détail de la photo précédente
11. Plan du gamelan. Je suis impatient d’entendre…
17
12. Gong du gamelan. Je suis impatient d’essayer. Et d`apprendre…
13. Tête du SIGALE GALE, marionnette a fil de taille humaine. Nous chercherons a voir si cette
tradition est toujours actuelle. On fait appelle au Si Gale Glale pour une ceremonie mortuaire.
18
14. Masque balinais JERO GEDE (chasseur d’épidémie, entre autre) photo blog automne2085
Inde-Indonésie national museum Jakarta.
15. Masque Topeng utilisé pour les danses funéraires.
19
16. Notre contenair a qques mètres du sol.
17. Première solution pour sortir le fourgon du contenair encore sur le camion.
20
18. PATUNG NENEK MOYANG KORWAR Crane d’ancêtre conservé pour communiquer avec
lui et cet objet a des vertus protectrices.
21
19. PATUNG NENEK MOYANG KORWAR Crane d’ancêtre 2
20. Deuxième solution pour la sortie de notre maisonmobile, de nuit, avec deux transpalettes, notre
coeur n’as pas laché. 8 tonnes au sol enfin.
22
21 Giruputri déesse Hindu de la connaissance, peut être une des avatars de Saraswati. National
museum Jakarta.
23
22 Plume d’une coiffe.
23 Pan de JAVA,
Surakarta au milieu de l’ile et des volcans, appelée aussi Solo ou nous allons
nous poser un an.
L aventure continue !
En relisant les derniers articles je constate que le mot fatigue revient souvent, c`est trompeur un
blog, oui voyager peut etre eprouvant, mais nous sommes en pleine forme. Souvent emerveille
vouv vous en doutez.
Nous sommes heureux, et j aimerais vous passer le sourire.
Ici un grand Merci au trois personnes qui nous ont financierement aide depuis la France en
repondant a l`appel de mon grand frangin, qui avait bien sentit la situation.
Merci pour votre generosite, indispensable pour nous aider a joindre les deux bouts ( de notre
globe)
A plus, prenez soin de vous.
JAVA! 29 juin
24
la quatorzieme frontiere (et derniere! ) etait de loin la plus complique, mais c`est fait. Ce n est pas
tous les jours qu un fourgon francais arrive au port, dans quelle categorie diable, etait- il possible
de nous faire entrer?…
etrange monde que celui de l import-export
Hier le contenair est arrivee dans un depot, notre vehicule est nickel!
Tout nous semble leger… tres leger…
……………………………………Nous filons vers le centre de
Java………………………………..
Respirer.
A tres bientot
“Que l’aventure continue !” (Message de Manu, “grand frère” d’Arno) 21 juin
Vous êtes nombreux à suivre les aventures de nos deux “baroudeurs-marionnettistes” ; on guette
leurs nouvelles, autant pour se rassurer de les voir avancer sereinement que pour profiter de leurs
“billets” ou des photos qui nous font voyager à travers leur objectif. On partage leur aventure
pleine d’espoir depuis nos pays occidentaux enfermés dans leurs préjugés ou leur rejet de “l’autre”,
leur actualité qui est surtout économique ou sportive et qui laisse peu de place aux rêves, aux
utopies, au temps libre, et a l`action.
Mais … même”là-bas”, malheureusement, les voyages ont un coût [surtout face aux “imprévus de
l’administration locale” (en clair les pots de vin !!) : le camion par exemple aujourd`hui est bloqué
par la douane et on leur demande plusieurs centaines de dollars pour accélérer les démarches !!]!
La traversée du golfe du Bengale a épuisé les ressources de nos voyageurs ! Les subventions
françaises promises au début de l’aventure sont confrontées également à la fameuse “crise” et se
font attendre !
Júlia et Arno vont passer un an en Indonésie ; ils ont obtenu une bourse du gouvernement devant
leur permettre de vivre a Surakarta mais … il faut anticiper le retour du voyage. Surtout que
nombreux sont les rendez-vous pris lors de l’aller pour jouer leurs spectacles (enrichis de leurs
expérience et apprentissage indonésiens) sur le chemin de la Vieille Europe en 2011-2012.
Si vous souhaitez aider Júlia et Arno dans leurs pérégrinations, je peux faire le lien avec leur
banque (crédit coopératif de Rennes). Il suffit d’envoyer à mon adresse (Manuel Labbé, 5 rue des
Tilleuls 76000 Rouen) un chèque (ou du liquide) à l’ordre de Automne 2085. Je me charge de
l’envoi des chèques auprès de leur banque. La démarche peut vous paraitre compliquée mais on ne
peut, bien sûr, pas mettre en ligne leur RIB et les dispositifs bancaires mis en place pour faire des
versements via internet seraient très coûteux pour Júlia et Arno !Quelques dizaines d’euros par-ci
par-là permettront à l’aventure de continuer à vivre, et avec elle, … les spectacles donnés aux
populations rencontrées.MERCI !
Manu
Bandung l`attente 14 juin
25
salut,
demain nous retournons à Jakarta où les joyeuses démarches pour récuperer notre fourgon vont
commencer. Il devrait arriver “entier” (on espère !) samedi ; à cela s’ajoute la quête de notre permis
de conduire pour l’Indonésie et une rencontre prévue pour, peut être, jouer Un Aperçu…
dernière image de l’inde
l’autel de l’hôtel où nous étions à Chennai
26
du hublot
et première image de l’Indonesie qui semble être un pays calme
Bandung Indonesia 12 juin
CLASSÉ SOUS L`INDONESIE PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes arrivés en Indonésie,
Tout va bien dans le meilleur des mondes, on retrouve le frais et les nuages.
Après notre début d’apprentissage de l’indonesien nous sommes heureux de l’entendre.
Pas de photos car l’ordinateur est dans le fourgon que nous retrouverons à Jakarta dans 10 jours.
Dans nos bagages, toutes nos marionnettes et la tête du modèle ce qui a provoqué l’étonnement des
douaniers aux aéroports.
A plus
27
BYE-BYE I%DIA 7 JUI%)
Bonjour
Voila, notre maisonnette sur roue, qui depuis peu était un confortable sauna, est devant nous,
quelque part au milieu du très calme golfe du Bengale, sur l’océan Indien, dans un contenair, sur un
cargo…
Sur la côte Est de l’ Inde, dans l’Etat du தமி நா. Nous avons décide de consacrer notre temps
a la préparation de la traversée et faire un peu de tourisme
qques photos prises ces derniers temps a Mahabalipuram.
Même si j’aimerais qu’elles ne soient pas trop carte postale, je suis tout simplement incapable
d’essayer de saisir photographiquement ce que nous voyons dans cette énorme cite qu’est Chennai.
Dans certaines rues, comment dire, des villages, des femmes et des hommes, des enfants qui
vivent ……… dans une déconcertante bonne humeur….. au milieu d un bric-à-brac
époustouflant…. et …… il faut le vivre………..
Le pare-choc de notre fourgonnette sert de banc public a l’ombre :
a Mahalibalabilupouram
28
29
oh le tigre
oh le temple
oh la vache
30
Vaches gardiennes qui regardent l’ Océan Indien où notre fourgon …. non non je peux penser a
autre chose …. je vous assure.
A bientot pour la toute dernière photo de ce fantastique pays aux nombreux Etats qu’ est l ‘ Inde .
Pondichéry Fin mai 2009 20 mai
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 1 COMMENTAIRE (ÉDITER)
Nous nous accordons un peu de repos a Pondichéry.
Chennai est une ville très fatigante, nous y retournons très prochainement, nous attendons avec
impatience les différents devis pour la traversée du Golfe du Bengale…
Nous démontons la galerie pour pouvoir entrer notre fourgon dans un conteneur, nous nous
sommes posés, au hasard, dans la banlieue de Pondy.
près de ce petit temple :
31
L’aventure continue…
Dans moins d’un mois INDONESIA !!!
Chennai debut mai 13 mai
CLASSÉ SOUS L INDE PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes arrives à chennai.
Nous préparons la traversée du golfe du Bengale,
Dans qques jours nous mettrons le fourgon dans un contenair…
et vogue…
Nous sommes liquide.
en forme d`o
32
fin-Maharashtra-5 semaines a Pune, puis pause a Gokarna 6 mai
Nous quittons pune, bientôt demain ou après demain
depuis 5 semaines nous étions sédentaires dans un appartement tout confort, ventilateur et
connexion, dans la ville de Pune près de Mumbai-Bombay. Nous avons joué les deux spectacles,
couru, vitesse. Nous prenons deux jours pour parcourir le village, un homme d’ ici part à Saint-
Brieuc mi-mai, nous préparons un colis. Des photos. Du tissus…
Pune : beaucoup de travail et de possibilités : Nous reviendrons.
D’abord une photo prise au Pakistan :
Puis Pune, bonne base au retour, ou nous avons trouve aussi des pistes pour Bombay
la foule , dense , excessivement.
33
détails du temple :
34
35
deux photos du stage d’initiation donné lors d’un Week end à DSK Supinfocom :
samedi construction de deux marionnettes en bambou et cuir
dimanche : mise en vie
36
nous sommes invites comme à Flame school à venir donner un stage de trois semaines au retour, et
realiser un film d anim… on est enchante
Maintenant l’étonnante et détonnante Nirmala Pulandare la directrice de l association
VANASTHALI
Notre pause à Gokarna chez cet homme ; enfin, où il “vivait”, car il répétait sans arrêt que ce petit
endroit paradisiaque ne lui appartenait pas mais était offert à tout le monde par Shiva…
37
38
Aujourd hui le 8 mai 2010 nous partons pour rejoindre la côte Est en passant par Bangalore ( où
beaucoup de gens rencontrés s’accordaient à nous dire qu il y avait une Art Factory des plus
vivantes en Inde, nous y passerons juste car nous voulons arriver un mois en avance à Madras pour
bien préparer la traverse du Golfe du Bengale pour la camionnette, découvrir Auroville, jouer,
apprendre intensément l’indonesien, mettre sur papier nos idées de troisième spectacle, reprendre
contact avec nos soutiens en France…)
L aventure continue!
DARMASISWA!!! 20 avril
CLASSÉ SOUS PROGRAMME DARMASISWA PAR AUTOMNE2085 | 2 COMMENTAIRES
(ÉDITER)
Hello,
Succes for darmasiswa program!
we hear that this morning. we are so happy.
In two months INDONESIA!
what is exactly? see:
http://darmasiswa.diknas.go.id/english/
Namdev auditorium, Une semaine apres….. 17 avril
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 0
COMMENTAIRES (ÉDITER)
Après le spectacle, nous invitons le public sur le plateau, passant de la représentation à ce qui
pourrait être une expo. Cela donne des idées pour la suite.
39
Le montage d ‘Apercu : “Chauds les marrons, chauds”. En début de semaine nous étions étonnés
de la rapidité du montage. Heureux de trouver le confort d’ un théâtre, bien equipé. Nous jouions le
vendredi et avions été prévenu que le jeudi il y aurait une conférence dans la salle de trois à cinq
heures ; le matin qqu’un est passé pour nous avertir qu’ un technicien viendrait à midi. Nous
sommes en Inde ! A 11h une personne arrive, puis un petit groupe, en cinq minutes 30 personnes
sur le plateau, la conference est une grande fete, musiciens, danseurs, la salle est pleine à craquer,
les coulisses débordent, à 18 heures la salle est vide on reprend l install, et à une heure du mat :
Poc, plus de jus sur le plateau, on ne sait pas si cela vient de nos bidouilles ou de leurs systemes à
eux. On s’endort sur le plateau. A 7 heures les étudiants de performing art qui dorment dans les
loges, et les gradins, commencent à ouvrir le boitier electrique de la salle, ca marche, génial ! et…
une odeur de cramé commence à envahir la salle, un de nos projecteur fume…
nous jouons dans moins de 12 heures. je tombe à genoux. pas de panique surtout restez calme. le
legendaire “no problem indien” me reste à travers la gorge. Avec un calme incroyable les étudiants
me disent de ne pas courir, no problem, ils vont trouver la panne, no problem, aller réparer le
projecteur, ce soir tout sera prêt. No problem. Effectivement à midi tout est pret, on a même le
temps de faire un filage et on a deux heures pour l’échauffement. Le public en masse est aux
rendez vous, l’écoute est très belle… mis à part un insecte qui a décidé de parcourir tout mon
visage pdt les vingts premieres minutes, je m’oublie. Apercu en Inde c’était un rêve il n y a pas si
longtemps…. Apres le spectacle les invitations pleuvent. On pourrait rester travailler une vie à
Pune.
40
Cette semaine nous avons joué deux fois les voisins pour deux publics de jeunes adultes
radicalement différents.
dans un foyer logement pour étudiants qui viennent des villages voisins et l’autre dans une école de
management à l’enseignement alternatif, campus dans une grand vallée avec un véritable terrain de
golf,et centre d ‘équitation. Nous commencons à vraiment nous amuser avec les voisins, pouvant
enfin laisser place à l’ improvisation.
depuis que nous sommes arrivés en Inde il y a environs 150 visites sur ce blog par semaine :
WHO ARE YOU?
nous restons encore une semaine a Pune…
avant d aller chercher la plage deserte.
An other show in Pune 12 avril
CLASSÉ SOUS VOISINS ! THEATRE DE MARIONNETTE EN CASTELET PAR
AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
We will play the other puppet show of our theatre called ‘ The %eighbours ‘
on Wednesday 14th April at 5 pm.
This spectacle is for children and adults too !
The address:
Students’ welfare association, Pune
1182/1/4
41
Shivajinagar, F.C.Road. Pune 411 005
Tel: 020-25533631, 25539838
Free entrance
Apercu a PUNE 3 avril
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 1
COMMENTAIRE (ÉDITER)
42
Mumbai 1 avril
CLASSÉ SOUS L INDE PAR AUTOMNE2085 | 1 COMMENTAIRE (ÉDITER)
43
Rue a Mumbai :
details, de la rue.
Jú pres du tronc de l’arbre
Júlia pres du tronc, tel une fourmie Júlia,comme moi, se demande comment ca s` appelle un arbrebois
-foret, un arbre dont les branches font des racines qui se replantent et deviennent des troncs…
Le meme arbre de l autre coté:
Júlia pres d une branche avec racine-tronc
44
LES TEMPLES
Bombay gare, le seul endroit ou nous avons vue des tigres
porte d’udaipur
des tigres…
a plus
Pune fin Mars 30 mars
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes arrivés a Pune le 19, pas très loin de Mûmbai toujours dans le maharashtra.
Le 21 nous avons joués les voisins a DSK-SUPINFOCOM .
Un campus, qui se construit sous tes yeux, très design, ou seule les continuelles balayeuses paré du
45
sari, mettent de touches de couleurs dans un univers de maquette entre gris argent et gris acier (
idéal sous le soleil, je vous laisse imaginer, enfin y`aura une piscine…et y’a la clim, en option)
Excellent de jouer LES VOISINS pour un public d ‘étudiant mi-Indien mi-fiançais en game and
industrial design, animation film.
Il y avait du répondant, des rires, et légères impro…
Nous avons rencontré Laszlo et Corentin, nous y sommes retournés ce samedi et dimanche pour
une séance photo avec eux de LES VOISINS, un grand merci pour leur énergie. Il y en a qques
unes de visible sur ce blog a` la page Photosde les voisins
Nous avons rencontrés leurs prof d’anatomie, Ruchi, et peut être organiserons nous ensemble un
atelier d initiation a l’art de la marionnette pour les etudiants section animation-film.
Nous allons jouer APERçU le 9 Avril a l’auditorium (théâtre) de Lalit Kala kendra Gurukul, center
for performing arts, Pune University.
Jouer APERçU en Inde c était un rêve.C’est dans 12 jours et déjà le trac qui pointe son nez, cela va
être chaud de monter en quatre jours. Nous avons déjà vu deux spectacles de danse dans cette salle,
danses et musiques sacrées a’ la palette de gestuelles déconcertante.
Bientôt qques nvelles photos , notre ordinature est chez un réparateur depuis une semaine , prions!
Nous logeons dans les locaux de Vanasthali
Bien a vous
A plus
Mumbai mi-mars 15 mars
CLASSÉ SOUS VOISINS ! THEATRE DE MARIONNETTE EN CASTELET PAR
AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Julia ecrit:
Hier on voulait faire une sieste a la plage de Mumbai. C’etait dimanche. Nous n’etions pas les seuls
a vouloir s’allonger sur le sable. Mais c’est interdit. Chaque fois que nous nous sommes allonges,
des policiers arrivaient en sifflant et en montrant avec leurs batons en bambou qu’ils fallait s’asseoir
donc on a regarde l’enorme foule du dimanche se balader:
46
Nous avons scanne deux articles qui sont apparus dans des journeaux a Bikaner. On voit sur la
premiere nos marionnettes qui balayent dans leurs apparts, c’etait justement une des nouvelles
scenes que nous avons rajoutees au spectacle (comme on jouait dans le cadre de la campagne
‘Green and clean your city’) Sur la photo au dessous nous
presentons le Diable et la Mort en expliquant leur role dans notre culture!!!
Malheureusement nous n’avons pas eu les
traductions avant notre depart de Bikaner, peut etre que nous l’aurons un jour par le net.
47
Et le vieux avec son sac pubelle:
48
debut mars 2010 MUMBAI 9 mars
CLASSÉ SOUS VOISINS ! THEATRE DE MARIONNETTE EN CASTELET PAR
AUTOMNE2085 | 1 COMMENTAIRE (ÉDITER)
Nous sommes a Mumbai qui deviendra dans qques années la deuxième ville la plus peuplée du
monde…
effectivement, c est géant.
Nous cherchons un lieu pour installer aperçu, sachant que l on met une demi journée pour traverser
un quartier, c est pas gagné.
on est en pleine forme. J adore conduire ici ça va passer ça va passer , tiens d ou il arrive celui la,
t es sur que nous sommes dans le bon sens…bref le sang sicilien ressurgit….
j ai réactualisé la page /photo d aperçu/ si vous voulez aller jeter un oeil…
voila deux photos du public de bikaner pour les voisins
A l’école de fille:
49
et au premier camp organisé par la municipalité:
Bien a vous et sincerement merci pour les commentaires ca fait chaud au coeur…
Quand nous etions au Pakistan 3 mars
CLASSÉ SOUS LE PAKISTAN PAR AUTOMNE2085 | 4 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Comme nous n’avons pas fait d’article sur le Pakistan, voila quelques photos maintenant.
Nous ne nous sommes pas arretes au Pakistan, car on etait jour et nuit sous escorte militaire.
On a roule pendant 6 jours non stop. C’ est le septieme et dernier jour que nous avons pu passer une
journee a Lahore sans les militaires.
Mais tous ce qu’on a apercus du pays par les vitres de notre camionnette etaient magnifiques.
50
C`est ici qu’on a rencontre les premiers rikshaw (touk-touk)
Les passagers de celui-la etaient speciaux :
une ecole au bord de la route en plein air:
51
et des fameux camions pakistanais:
Au consulat pakistanais a la frontiere Iranienne (on a enfin eu notre visa). Leonore et Clement a
gauche (nous avons fait la traversee du Pakistan, et un petit bout de chemin en Inde ensemble) et le
consul pakistanais au milieu:
52
un pose tchai avec des militaires dans un des innombrables check-points. Celui-la etait une
veritable mini cabane avec feu au milieu:
53
Julia
o
en route vers MUMBAI 27 février
<<ne pas jeter, veuillez respecter les instructions de neutralisation>>
c est ce que j ai lu, dubitatif sur une piece du siege (anciennement pris sur une renault espace) que
j ‘ai enleve de notre automaison, juste apres avoir passe un mois avec une association qui s occupait
du probleme des dechets…
54
HINDI debut fevrier 2010 14 février
55
tampon, aile, carapace d insecte, feuille d or.
Nous jouons dans des camps qui sont organise par la ville pour aider certaines personnes a remplir
des papiers. C est un joyeux bordel. cela devait etre aussi un camp de sensibilisation a l
56
environnement, cela c est vite transforme en conflit entre collecteur et citoyens avec de jolie vol de
chaises….
Encore une semaine et en route pour Mumbai
L’ INDE !! 1 février
CLASSÉ SOUS VOISINS ! THEATRE DE MARIONNETTE EN CASTELET PAR
AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes à Bikaner auRajahstan
une vingtaine de dates pour jouer Les Voisins courant fevrier après un essai dans un orphelinat
(association AFEV)
et une grande envie, après avoir passé trois jours dans le desert, d y retourner :
57
58
IRAN debut janvier 1 février
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes près de BAM
demain nous rencontrons un autre couple de touriste francais qui voyage en 4l…
pour aller jusqu’à la frontiere Pakistanaise ; si nous n’obtenons pas nos visas nous passerons par
Dubai, pour rejoindre Bombay
UNE CARTE DE VOEUX DU PEINTRE PASCAL LALOY
le peintre avec qui nous avions joue Apercu de mars 2008
Nous nous sommes arrêtés deux jours à kerman ( premier tps, et unique dans une famille iranienne)
Monsieur Rahmani nous montre les photos d un ete à cannes dans les années 60:
59
teheran fin decembre 2009 28 décembre
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 1
COMMENTAIRE (ÉDITER)
l Armenie voie sans issue disait Nina presque…
avant d ecrire depuis Teheran où nous sommes arrivés il y a trois jours voici qques photos de
l’Arménie.
d’abord une de notre fête de départ après de véritables rencontres: Nina, Méliné, Ali, Tsomak,
Trudi, Sevak, Sarah, Roberto et Diana, Milda. Aro qui n est pas sur la photo. Anna et Nordine…
Un diner à la bougie, nous serions bien restés pour le Novi god, mais voulions traverser qques cols
avant l’enneigement…
60
Nous sommes restés un mois au NPAK et avons retravaillé le spectacle, rajouté une pièce au
puzzle, et qques objets trouvés à “Vernissage”, les puces de Yerevan.
61
Au lendemain d’événements tragiques (manif de l’opposition criminellement reprimée) un drôle de
sentiment m’envahit ; la ville semble rouler sa vie de ville tranquillement, un tel nettoie sa voiture,
les vendeurs vendent, les gens traversent rapidement, les klaxons klaxonnent, le flic de la
circulation semble paumé avec sa danse que personne ne regarde, l’autre nettoie ses chaussures
déjà impeccable, un vieil homme sortant d’un taxi nous accoste pour nous souhaiter un bon sejour
dans son pays qu’il aime et qui n est pas celui d’aujourd’hui avec un regard qui en dit long, qui en
62
dit trop ; nous démarchons pour le visa pakistanais au milieu de cette ville où nous ne resterons
pas deux mois, que nous ne pourrons pas saisir.
Le gendarme de l’ambassade française, à la vue du passeport de julia, lui montre la porte du doigt
sans dire un mot ; à l ambassade de Hongrie nous sommes invités à boire un thé, le consul nous
invite à passer la nouvelle année chez lui. Nous sommes dans un café, les jeunes boivent des
chocolats chauds, une famille nous offre une part de gâteau d’anniversaire, la musique passe en
boucle et, comme les grandes fresques murales de Téhéran, est soporiphique. La colère n’est pas
loin.
Ali a quitté sa ville, il n’est pas loin. Exilé, il rêve d’Europe, nous rêvons d’Asie ; on se croise. Que
tisserons nous?
Le café ferme, il est tôt, la ville dort ; quelques coups de klaxons ! La machine à café m’a fait
croire un instant à un grondement dans les rues ; la foule, en colère, résonne, déchirée, tuée
simplement.
Bien à vous.
Une photo du modele et l un des masques d Apercu qui s appelera desormais
LE MALENTENDU, peut etre
63
1er Décembre : Quitterons nous EREVAN ? 1 décembre
CLASSÉ SOUS L ARMENIE PAR AUTOMNE2085 | 1 COMMENTAIRE (ÉDITER)
Bonjour,
Tout va bien, tout va bien
Nous nous sommes installés au NPAK a Yerevan depuis trois semaines, nous restons encore une
semaine pour affiner l’ Apercu avec l’aide de Méliné.
Voyager c’est s’attacher et s’arracher. (de N. Bouvier il me semble)
Oui
Il faut partir, le froid arrive, le froid caucasien ne fait pas semblant.
Mais nous attendons toujours une lettre d’invitation de l’ Iran , sésame pour l’obtention des visas.
Partir avant la neige. ou rester.
cela fait aujourd’hui 6 mois que nous sommes RE-Partis de Budapest. un sixieme du voyage.
On pense a vous.
Deux photos du mont Ararat (que les Arméniens adorent sans pouvoir y aller)
64
65
Un aperçu au NPAK 16 novembre
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 0
COMMENTAIRES (ÉDITER)
Hello People of Jerevan!
Come to see our puppet show called The grammar of mammals! It is a show for adults, but you can
bring your children if they are older than 10 years old! We will play in the NPAK (The Armenian
Center for Contemporary Experimental Art) in the 20 th and 21 st November at 7 pm. Entrance is
free and it lasts 42 minutes. See you ! Júlia and Arnaud
66
NPAK is here :
Erevan fin octobre 27 octobre
CLASSÉ SOUS L ARMENIE PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
67
Notre terrasse est tres fleurie, nous sommes au pied de la cascade, 23 gardes dont un guerrier
romain qui ne quitte pas le camion.
Yerevan fin octobre 22 octobre
CLASSÉ SOUS L ARMENIE PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Nous sommes arrivés à Erevan.
Nous avons traversé rapidement la Géorgie pour pouvoir prendre notre temps, ici en Arménie
(et attendre nos visas pour l’Iran)
68
Nous déciderons ici pour la traversée du Pakistan…
Nous avons trouvé un nouveau véhicule en Géorgie, à présent nous passerons les rivières
Kapadokya début octobre 22 octobre
69
CLASSÉ SOUS VOISINS ! THEATRE DE MARIONNETTE EN CASTELET PAR
AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Merci Yanael pour nous avoir conseillé ce détour en Cappadoce, Uchisar et ses vallées sont un
joyau, la maison d’ Hervé nous donnait envie d’ attendre la neige. Nous avons joué quatre fois
pour tous les enfants du village.
Et encore et comme toujours : NOUS REVIENDRONS.
Visite du castelet apres la representation
70
Départ d’Istanbul, fin septembre 22 octobre
CLASSÉ SOUS LES SCANS PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
fin de résidence à Bigli University
71
objet contre poid de la main, pain et intrus chilien
Rencontre des étudiants de l’université Bilgi avec l’art de la marionnette 12 octobre
CLASSÉ SOUS STAGE D INITIATION A L ART DE LA MARIONNETTE DONNE PAR PAR
AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Après avoir joué à Istanbul, nous avons mené un stage d’ initiation à la marionnette.
Nous avons très envie de revenir dans deux ans pour retrouver toute cette équipe.
72
Istanbul mi septembre 18 septembre
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 0
COMMENTAIRES (ÉDITER)
73
Nous avons joué avant hier, il y avait un public de qualité, très à l’écoute.
Nous menons deux ateliers avec des étudiants.
Nous avons fait de belles rencontres, nous prendrons le temps d ‘ en parler, ici sur ce
blog.
Nous changeons légèrement l’ itinéraire pour nous rendre en Arménie avant l’ Iran.
Et faire une nouvelle étape en Turquie pour découvrir la Capadoce, et essayer de rencontrer les
personnes qui teintent les fils pour les tapis…
deux photos
L’ une du haut de notre installation.
l’autre prise pendant le montage de l’exposition : rétrospective des peintures de Yüksel Arslan.
74
le réseau de fils, les sabliers à la fin de la représentation.
75
A bientot vous que nous ne connaissons pas
76
debut septembre : au boulot, c’est la saison des logos ! 4 septembre
77
Debut septembre a SANTRALISTAMBUL 2 septembre
)
.
istanbul 28 août
Longue pose, pause avant les premiers pas en Asie
Après maintes hésıtatıons nous commencerons à installer Apercu le 8 septembre
Il y a un espace magnifique à l’ınterıeur du complexe Santral-Bılgı
Maıs personne ne sait à qui cela appartient ! On persiste.
78
en parallèle le gros “boxe” des vısas commence
Pakı, pas Pakı?
une traversée Iran -Inde s’ ınvıteraıt-elle au passage avec un detour par Dubaı ???
Aıe aıe !
Why not !
Istanbul 23 août
79
Une photo d une photo.
Istanbul à Santralistanbul (debut Aout) 13 août
Enfin des photos de la représentation de Les voisins, merci à Emirhan Akyüz qui nous les a
postées.
Premiere fois que nous jouons devant un public d’adulte à l’étranger, cela a tres bien marché à
entendre les rires.
Puis proposition pour jouer dans un festival de UrbanArt fin septembre.
Nous jouerons Un Apercu de dans Santral-Bilgi université courant septembre et menerons un
atelier pour les etudiants de la section art vivant !
tout va bien.
80
81
Retour de l’île Kinaliada 13 août
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Deux photos prises début Aout 2009, sur la navette Istanbul-Kinaliada
82
Les voisins à Istanbul 13 août
83
Fin juillet
Reprise de Les voisins pour le festival showhow dans le parc de Santralistanbul.
Fourgeon-Atelier, retouche peinture et nouvelle gaine.
84
hasard objectif ? 29 juillet )
Voila 15 jours que nous avons quitté Sarajevo.
C’est sûrement une étrange coïncidence qui restera inscrit dans mon crâne, une étrange
coïncidence, c’est un hasard objectif ? Voila simplement :
85
Júlia est tombée de l’escabeau, elle s’est fait mal (rupture du ligament et meninscus) aujourd’hui
elle va bien, elle va rentrer à Budapest fin Août pour se faire opérer, il faut retirer ce petit bout de
cartilage qui se ballade et qui pourrait lui bloquer le genou. La veille de cette chute nous installions
le grill de Un apercu de et une des longues barres de métal est tombée sur la boite des marionnettes
; en hâte, nous les avons regardées, elles semblaient ne pas avoir été touchées.
Le lendemain de la chute nous avons vu qu’en fait si : le genou de la marionnette était
(aussi) cassé.
Que pouvions nous faire à part rire, lever les yeux au ciel (rien de mystique, lever les yeux aux ciel
doit etre un reflexe quand on ne comprend pas) et penser au zazar?
Plus tard, Júlia aura trouvé un petit bout de verre, par terre, parfait, pour réparer l’articulation.
Sarajevo, repésentation à l’ancienne Pension OSMICE 28 juillet
Le plateau quelques jours avant la représentation :
86
Le plateau avant la générale :
Quelques heures apres le deblayage du plateau
87
Térdek:
Pár nappal azután, hogy kipucoltuk a termet az Osmice
motelban, és elkezdtük fölszerelni az előadáshoz
szükséges összes szerkezeteinket, lezuhantam a létráról,
és kissé szétzúztam a térdemet. No és amikor másnap kivettem
a dobozából a bábomat, észrevettem, hogy letört egy darab
a térdízületéből, amitől teljesen instabillá lett a lába.
Ugyanaz a térde és ugyanott, mint az enyém. Előző nap
történhetett vele a baleset, amikor is rázuhant a dobozra
egy vasrúd, ami a létra tetején várta, hogy fölfüggesszük.
Megszereltem, a letört darab helyére beragasztottam egy
üvegdarabot, amit ott találtam a földön.
Az én térdemről utóbb kiderült, hogy elszakadt egy keresztszalag,
és eltört a porc, úgyhogy kénytelen leszek hazaugrani
egy kis operációra augusztus végén. Az előadást ettől függetlenül
megcsináltuk, és tudok járni, szóval haladunk tovább…
88
la réclame à Sarajevo 28 juillet
CLASSÉ SOUS APERCU THEATRE DE MARIONNETTE ACTUEL PAR AUTOMNE2085 | 0
COMMENTAIRES (ÉDITER)
osmiceflyerrecto.pdf
osmiceflyerverso.pdf
Tu te réveilles parce que tu te réveilles souvent. 18 juin
Tu te réveilles parce que tu te réveilles souvent. Tu entends ronronner un vieux moteur diesel, tu
n’as pas envie de te lever, tu viens de te rendormir. Qui est-ce ? Tu affines ton écoute, tu reconnais
le bruit de l’eau qui vient remplir le bac en pierre, tu sais qu’il doit y avoir un mot pour ce son, tu
89
sais que c’est csobog en Hongrois, alors tu penses a Pernye, guitariste et furieux, rencontré deux
mois plus tôt a Budapest, dont le prénom signifie ce qui s’échappe au dessus d’un feu et qui
s’éteint en s’envolant. Tu te souviens ne pas avoir trouvé l’équivalant dans ta langue. Il n’y a
personne, tout est tranquille, ce n’était pas un moteur, c’est de l’eau. Tu te souviens avoir stoppé le
fourgon près d’une source. Tu t’apaises, tu sais que demain tu te lèveras tôt, et avant l’arrivée de la
chaleur tu apprécieras la température de l’eau, naturellement fraîche. Tu en mettras sur la nuque
puis sur le visage, très fraîche, alors tu t’accrocheras au cercle de fer qui entoure le poisson d’où
jaillit le précieux liquide et plongera ton crâne sous le jet qui massera ta fontanelle. Tu t’ébroueras.
Arrivera un homme qui apaisera sa soif, qui te dira “Dobre voda” en souriant, alors ce sera la fête:
les aisselles, les pieds, à nouveau le visage, les fesses, le sexe. Puis tu sortiras de ta maison sur
roues tout ce que tu peux laver, tout ce qui peut contenir de l’eau. C’est le moment des réserves. La
journée commencera à la campagne, elle finira à la campagne, peut-être une autre. Entre, la ville :
Sarajevo, en bas, à deux pas.
Vous continuerez de chercher un espace qui sera éphémèrement le vôtre, vous vous y installeriez
quelques jours pour y représenter un Aperçu de … Vous avez plusieurs pistes, il y a ce Motel
Osmice complètement abandonné, détruit, qui étais un point stratégique « during the war » où tu
seras étonnée de voir une petite fille, Samra, qui emprunte les sentiers, alors qu’en bas, en ville,
plusieurs personne vous avaient dit de ne surtout pas vous éloigner de l’asphalte, tu ne sauras pas
quand tu croiseras son père, Émir, que plus tard vous dormirez dans son jardin, que vous passerez
de longs moments sous un vieux tilleul avec toute sa grande famille et tu ne sais pas encore que ce
sera une chance car tu n’auras pas encore rencontré ce libraire qui t’ affirmera qu’il n’y a plus de
tilleul autour de Sarajevo, tout en te faisant découvrir les peintres Zec et Berber. Et aussi hier soir
je vous parlais de Pierre et Céline qui ont une galerie, « dix mètres carrés et un duplex », où cela
aurait pu être possible si.., et d’ Edib, pas Edib avec qui vous avez un rendez- vous ce soir et que
vous n’avez pas vu depuis cinq ans, qui étais venu vous chercher à une station de tramway tout ivre
et tout plein de peinture, de la glycéro tout plein les cheveux, non un autre Edib qui vous dira trois
fois d’aller voir Scéna au Kino, une femme extraordinaire, sans âge, à l’oeil vif, qui vous laisse
l’impression d’être passé à côté de quelque chose après le premier contact, et qui vous permettra
sûrement de jouer dans son lieu. Tu t’endors, tu fais le parallèle entre le bruit de l’eau qui coule et
le bruit du moteur de ton fourgon, un ronronnement bien réglé. Tu ne cherches plus le mot qui dit «
90
ondulation sur les champs de blé provoquée par le vent ». Tu penses juste à comment il a pu
t’échapper.
Sarajevo 18 juin
Két hete vagyunk Boszniában, és már tíz napja Sarajevóban. Helyeket keresünk, ahol el tudnánk
játszani
az Emlősök Nyelvtanát (bábjátékunk felnőtteknek). A Kino Bosna nevű ex moziban már biztos,
hogy befogadtak
minket (ma szórakozóhely és kulturális központ). De a napokban véletlenül rátaláltunk erre az
elhagytott
91
épületre (fönti kép), ami nagyon vonzó nekünk. Kicsit sokat kéne gyalogolnia a közönségnek, nem
lehet elzárni a
cuccainkat, meg kérdés, hogy kapunk-e rá engedélyt, de nekünk mégis ez tetszik. Az előadás
szempontjából tökéletes
terek vannak benne, és a kibombázott falakon át egész Sarajevóra rá lehet látni. A háború előtt
hotel volt.
Apres 10 jours de recherche d’un lieu a Sarajevo pour jouer un Aperçu, trois possibilitées:
Chez Pierre, Galerie d’art contemporain, le duplex
Au Kino Bosna, ancien cinéma
A l’ancien Motel Osmice (photo)
ce dernier retiens particulièrement notre attention, juste au dessus de Sarajevo mais appartenant a la
mairie de Pale (territoire Serbe), sur la ligne, point stratégique pendant la guerre, occupé par les
snipers. Nous avons rencontrés les voisins, cela semble peut être possible, apprécié les pincettes
No electicity. Groupe electro, bougie, lumiere naturelle… re creation
L’aventure
Nous constatons que nous ne pouvons pas rester 15 jours ds une ville, et jouer, et partir
LE TEMPS, encore lui
Après avoir rencontré “les refugiés francais” comme dit Edo, du temps pour rencontré les artistes
locaux.
Se donner du temps, aujourd’hui c’est une ré-éducation.
On vous tiens au courant
A plus dans le bus.
Baja 4 juin
92
Megismerkedtünk Kulimák Mátéval
Másnap reggel hozott nekünk egy zsák cseresznyét, és a judo kimonoját, amit ő saját kezűleg
hímzett.
Egy doboz hímzőfonalat is adott hozzá, hogy folytassuk a munkát, ha unatkoznánk az úton! Ő is
nemsokára útnak indul, csak még el kell adnia a házát, és vennie egy motort. Nem tudja miért, de
gyerekkora óta vonzza a kelet…
Baján egész nap detektíveset játszottunk
póbáltuk felderíteni újult erővel, hogy ki volt az a festő, aki készítette embernagyságú bábunkat.
Eddig csak annyit tudtunk róla, hogy bajai volt, és valamikor a múlt század elején alkotta meg őt.
Lehet , hogy rátaláltunk, de nemsokára kiderül, mert megkaptam az ember telefonszámát is, aki
vette annak idején Baján a bábot.
93
Ez a kép az éber házban készült, egy barokk baba, mozgatható ízületekkel, és eléggé emlékeztet
minket a miénkre. Éber Sándoré volt. A múzeum tulajdonosa aki egyébként a festő leszármazottja)
hozott egy sniccert, és lebontotta a baba ruháját, hogy láthassuk a vállát. Úgy látszik őt is érdekelte
ez a történet, különben nem vágta volna szét csak úgy ripsz ropsz egy 17. századi tárgy
varratait.Szerencsére nem volt túl sok festő akkoriban Baján. De más jelek is voltak ennek a
festőnek a házában, amik arra utaltak, hogy ő csinálta a modelt…
DÉPART-Elindultunk 2 juin
prinTemps 25 avril
Bonjour,
DEPART DE BUDAPEST LE 17 MAI !
94
“on n’a pas la mort” 23 janvier
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
Júlia me le souffle bien compréhensiblement, je la vois sortir du castelet, mes bras sont levés, je
viens d’assommer le flic d’ un bon vieux coup de bâton, la mort doit faire son entrée. Avec un
grand sourire, rapidement, très calmement Júlia qui vient de réentrer dans le castelet me dit “on n’a
vraiment pas la mort” Nous sourions, il faut improviser.
95
2085 Ősz Szinház invit pour exp. Aper 23-26 20 novembre
CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR AUTOMNE2085 | 0 COMMENTAIRES (ÉDITER)
On arrete pas le projet 17 octobre
96
Il n’y a plus de sel.
ce n’ est pas grave il y a les algues bretonnes séchées, le curry.
Beckett, Gabor et son petit doigt de pied cassé, les masques, les sculptures, le Siraly : Fin de partie.
Générale, avant premières, et couturière : retrousser les manches, se peindre le visage? en rouge?
Les enfants tziganes, les ados.
Les marionnettes, l’intrus baptisé Chamu
les langues, on jette un caillou ou une pierre, un galet, ça fait plof ou plouf, ça ricochette pour
l’instant ça reste souvent dans le ciel, les rires, les fou rires et le ventre qui se serre. L’atelier et
entendre son coeur qui bat.
le Tuz Rakter 2 une école investie par Art Sector la salle du directeur comme abandonnée, le
castelet et les répétitions, enfin. Les squats et l’éphémère, les rdvs, les matins capitales
les voisins et l’hiver
la batterie, les deux batteries, les gros pulls et les mitaines
les hasards qui ne sont plus des hasards
le plaisir
le temps, le golfe du Bengale et la côte de Normafa
l’aperçu, lumière
la photo et la photographie, la vidéo et le cinéma.
Tandis
au mois de novembre : la musique.
des rendez-vous, des dates
97
le printemps prochain
les élections passées,
à bientôt
pliage et dépliage 7 mai
Nous sommes à Budapest.
le vraie voyage, pensais-je, commencera aux portes de la Turquie.
Je me suis trompé.
La limite entre le nomadisme et le vagabondage est fragile, et vivre dans un camion n’est pas
facile, je vous laisse imaginer le temps pris juste pour la quête de l’eau.
Nous devons prendre un Rythme.
Nous familiariser aussi avec notre nouvel ordi, trouver les connexions pour alimenter ce blog, qui
je l ‘espere ne sera pas alimenté d’anecdotes ou d’états d’ âme, ou pire encore de détails techniques
propres au véhicule mais bel et bien de comptes rendus de nos expériences et rencontres
artistiques.
Trouver aussi, même si l’on recherche la simplicité, une écriture entre le je et le elle, au delà du
nous. A très bientôt
Arno
98
La fete de départ 9 avril
C’est moi Júlia qui écrit pour la première fois.
Je suis désolé pour les erreurs grammaticales et autre, en plus notre ordinateur venant de la
Hongrie (comme moi) manque des accents français.
La fête de départ était très intense pour nous…
C’était la première pour Les Voisins , et en quelque sorte c’était aussi une première pour L’Apercu,
une expérimentation, que nous voulions testé depuis longtemps: un peintre Pascal Laloy était avec
nous sur le plateau.
le départ : pâques( est en mars) en 2008 , le premier week-end du printemps 7 mars
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/informel?
trois rue pierre Loti, Binic
99
Théâtre des TaRaBaTeS
2008 MARS sam23 et dim24
15 heures: Les voisin20 heures : Un aperçu de
Venez heureux
A portée de main et autres
bonjour, clique et ou double clique pour zoomer et lire les écritures de la photographie
a binic,
Automne 2085 10 novembre
Départ avril 2008 France, et juin 2009 Hongrie
la carte de l’ itinéraire, nous suivrons en zig zag par les voies terrestres et maritimes un vol d
‘oiseau de Bretagne a Java.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s